Sarkozy appelé pour éteindre l'incendie qui ravage l'UMP

Plus d'une semaine après une élection interne controversée, l'UMP compte sur l'ex-président Nicolas Sarkozy pour éteindre l'incendie. Sur fond d'appels à la tenue d'un nouveau scrutin, le principal parti d'opposition français est en voie de scission."Suicide collectif", "massacre", "droite morte", "crash": les qualificatifs des responsables de l'Union pour un mouvement populaire (UMP) et de la presse en disent long sur les dangers de dislocation d'une formation qui ne cesse de s'enfoncer depuis ses défaites à la présidentielle et aux législatives. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes