Sauvetage raté d'un bateau russe prisonnier de la banquise

Le blizzard de l'Antarctique a empêché lundi le sauvetage par un brise-glace australien d'un bateau russe prisonnier depuis six jours de la banquise, avec 74 personnes à bord. Les passagers et les marins se portent bien. "Il paraît certain qu'ils passeront le Nouvel An sur le bateau", ont déclaré les secours australiens.

En raison d'une trop faible visibilité, l'Aurora Australis a dû repartir vers des eaux libres de glace après s'être approché à moins de vingt kilomètres de l'Akademik Chokalski, ont déclaré les secours australiens (AMSA), qui coordonnent l'opération de sauvetage.

Un brise-glace chinois, le Dragon des neiges, a déjà tenté en vain de venir en aide au navire russe. Il possède un hélicoptère qui pourrait permettre de secourir les passagers, mais l'appareil est pour l'instant cloué au sol par la météo. "On ne peut pas faire voler un hélicoptère dans ces conditions. Il n'y a fondamentalement rien à faire à ce stade", selon Lisa Martin, porte-parole de l'AMSA.

Le bateau a quitté la Nouvelle-Zélande le 28 novembre dernier avec une cinquantaine de scientifiques et touristes à son bord, ainsi que 22 membres d'équipage russes, dans le cadre d'un voyage organisé pour le centième anniversaire d'une expédition dans l'Antarctique de l'explorateur australien Douglas Mawson.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus