Sénégal: de nouveaux débordements sont à craindre

La contestation de la candidature à la présidentielle au Sénégal du président Abdoulaye Wade a été marquée lundi par de nouvelles violences avec deux tués dans le nord du pays. Un rassemblement de l'opposition mardi à Dakar fait craindre de nouveaux débordements.Ces violences ont éclaté lors d'une manifestation de militants du Mouvement du 23 juin (M23), regroupant des partis d'opposition et organisations de la société civile contre la candidature de M. Wade, 85 ans, au pouvoir depuis douze ans. Sa candidature a été confirmée par le Conseil constitutionnel dimanche soir et cette décision est irrévocable, aucun recours légal n'étant plus possible. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus