Six extrémistes juifs arrêtés après le meurtre d'un ado palestinien

Après une semaine de violences entre Israéliens et Palestiniens suite à la mort brutale de quatre adolescents, la situation était relativement calme dimanche. Côté israélien, six extrémistes juifs suspectés de l'assassinat du jeune Palestinien ont été arrêtés.

Aucune autre information n'a été divulguée, l'enquête étant soumise à la censure médiatique. "Les gens arrêtés (...) appartiennent apparemment à un groupe extrémiste juif", a déclaré à l'AFP un responsable israélien.

Les rapports préliminaires d'autopsie, cités samedi par l'agence palestinienne Maan, ont révélé la présence de fumée dans les poumons du jeune Palestinien. Cela signifie qu'il était encore en vie lorsque son corps a été brûlé.

Sanglantes représailles

La police a laissé entendre pour la première fois, que cet assassinat pourrait avoir eu des motifs politiques. Cet enlèvement et ce meurtre pourraient avoir été commis en représailles au rapt des trois adolescents israéliens enlevés le 12 juin puis trouvés morts en Cisjordanie, un crime imputé par Israël au Hamas.

Par ailleurs, un tribunal de Jérusalem a prononcé l'assignation à résidence pour neuf jours d'un jeune Palestinien de nationalité américaine, cousin du Palestinien brûlé vif. Il avait été interpellé par la police israélienne lors d'une manifestation jeudi à Jérusalem-Est. Les Etats-Unis ont demandé l'ouverture d'une enquête.

"Garder la tête froide"

A l'ouverture du conseil des ministres, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'est voulu modéré. "L'expérience a prouvé que dans des moments comme aujourd'hui, nous devons agir de manière responsable, garder la tête froide et nous abstenir de propos durs et impétueux", a-t-il dit.

Benjamin Netanyahu a promis de "faire ce qui était nécessaire" pour rétablir le calme dans les communautés israéliennes dans le sud du pays, visées par des tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza. L'aviation israélienne a bombardé dix sites dans l'enclave palestinienne dimanche.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus