Syrie: Damas dément les accusations sur le massacre de Tremsa

Le régime syrien de Bachar al-Assad a démenti dimanche les affirmations de Kofi Annan selon lesquelles il aurait fait usage d'armes lourdes ou d'hélicoptères à Tremsa. L'opposition a fait état du massacre de 100 à 220 personnes dans ce village, alors que les violences ont fait pendant le week-end 140 tués.Selon Damas, les commentaires de l'émissaire spécial de l'ONU sur les combats qui ont eu lieu à Tremsa étaient "hâtifs". "Les forces gouvernementales n'ont pas utilisé d'avions, ni d'hélicoptères, ni de chars ni de pièces d'artillerie. L'arme la plus lourde utilisée a été le (lance-roquette) RPG", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Jihad Makdissi. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus