Syrie: Damas exige des garanties des rebelles avant son retrait

L'avenir du plan de paix pour la Syrie élaboré par Kofi Annan semblait compromis dimanche par l'exigence de Damas d'obtenir des "garanties écrites" des rebelles avant d'entamer son retrait des villes. Ce retrait est censé débuter mardi et un cessez-le-feu doit entrer en vigueur jeudi.Damas exige aussi l'assurance que le Qatar, l'Arabie saoudite et la Turquie - trois pays critiques à l'égard de Bachar al Assad - ne financeront pas les groupes rebelles armés. Le plan de sortie de crise présenté par M. Annan, que Damas a accepté le 2 avril, prévoit que l'armée se retire des villes mardi matin afin de permettre un arrêt total des violences 48 heures plus tard. /SERVICE


Actualisé le