Syrie: le régime en passe de perdre une deuxième province (ONG)

Des combattants rebelles, dont ceux du Front al-Nosra, sont en passe de prendre le contrôle de la province syrienne de Qouneitra. Cette zone, située sur le plateau du Golan, pourrait devenir prochainement "la deuxième province hors du contrôle du régime", a indiqué samedi une ONG.

Les jihadistes de l'Etat islamique (EI), un groupe rival du Front al-Nosra, contrôlent déjà la province de Raqa, dans le nord. Ils occupent également une grande partie de la province d'Alep (nord) et de celle de Deir Ezzor (est), où des raids de l'armée syrienne sur une base d'entraînement de l'EI ont tué samedi au moins huit jihadistes, précise l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Depuis fin août, les rebelles ont pris graduellement plusieurs zones de Qouneitra, dont le passage entre la partie syrienne du Golan et la partie du plateau occupée par Israël.

Vendredi, les rebelles se sont emparés de plusieurs villages dont al-Hamidiyé, après des combats avec les forces du régime et ses supplétifs. "Le régime a ainsi perdu 80% des villages de la province de Qouneitra", a indiqué l'OSDH, une ONG proche des insurgés.

"Le régime recule"

"Le régime recule face au Front al-Nosra et les autres formations rebelles. Il va perdre bientôt son contrôle sur toute la partie" du plateau du Golan non occupée par Israël, a-t-il estimé.

Israël a annexé en 1981 la partie du Golan qu'il occupait depuis 1967, une annexion qui n'est pas reconnue par la communauté internationale. Une zone tampon courant sur environ 70 kilomètres du nord au sud entre le Liban et la Jordanie est placée sous le contrôle d'une force de l'ONU.

Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre. Mais la ligne de cessez-le-feu était considérée jusqu'à récemment comme relativement calme depuis 1974.

Depuis mars 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 191'000 morts selon l'ONU, dont un grand nombre de civils.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes