Syrie: plus de 140 morts dans les combats entre armée et jihadistes

Plus de 140 personnes, en majorité des combattants, ont péri dans des heurts opposant depuis jeudi l'armée syrienne aux jihadistes de l'Etat islamique (EI) dans le nord du pays. A Raqa, les islamistes ont tué au moins 50 soldats, tombés dans un guet-apens puis, pour la plupart, décapités.

Le groupe radical de l'EI a lancé des attaques concomitantes dans les provinces de Raqa (nord), de Hassaka (nord-est) et d'Alep (nord), selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui fournit le bilan des victimes. L'OSDH s'appuie sur des sources civiles, médicales et militaires.

Il s'agit de la première confrontation de cette ampleur entre l'EI et le régime syrien, qui se battent tous deux contre les rebelles luttant depuis trois ans pour renverser le président Bachar al-Assad.

Au moins 144 personnes ont péri lors de ces affrontements, notamment à Hassaka et Raqa où les jihadistes ont lancé des attaques suicide contre des régiments, des brigades et un siège du parti Baas. Dans ce bilan figurent au moins 52 jihadistes, 80 soldats et 12 membres du parti Baas, le parti de Bachar al-Assad, selon l'OSDH.

Drone abattu en Jordanie

D'autre part, la Jordanie a abattu vendredi un drone qui survolait le gouvernorat de Mafraq, près de la frontière avec la Syrie, a annoncé un responsable de sécurité.

"Il s'agissait d'une violation de l'espace aérien jordanien. La Jordanie prendra des mesures (...) une fois ce drone identifié", a ajouté ce responsable. Selon lui, le drone survolait une zone proche du camp de Zaatari, qui héberge environ 100'000 réfugiés syriens.

Amman est par ailleurs accusé par Damas de soutenir les rebelles qui combattent le régime, mais a toujours démenti.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus