Syrie: pris entre deux feux, les civils ne sont protégés nulle part

Le chef de la mission d'observation de l'ONU à Damas, le général Babacar Gaye, a accusé samedi à la fois l'armée syrienne et les combattants rebelles de ne pas assurer la protection des civils. Les combats et bombardements font chaque jour des dizaines de morts."Les deux parties ont des obligations dans le cadre du droit humanitaire international, pour s'assurer que les civils sont protégés" a déclaré à la presse à Damas le chef de la Misnus, qui est sur le départ. "Ces obligations n'ont pas été respectées", a-t-il déploré. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus