Thaïlande: la police a ordre de ne pas s'opposer aux manifestants

Le gouvernement thaïlandais a annoncé mardi avoir ordonné aux forces de police de ne pas s'opposer aux manifestants sur les lieux de protestation. Il s'agit d'éviter de nouvelles violences.

"Les manifestants ont annoncé qu'ils voulaient prendre le contrôle des bâtiments gouvernementaux, mais le gouvernement ne veut pas qu'il y ait d'affrontements, aussi avons-nous ordonné aux policiers de lever le camp", a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement, Teerat Ratanasevi.

"Nous voulons éviter violences et confrontations", a-t-il continué.

Un journaliste de Reuters a vu des policiers enlevant les rangées de barbelés aux abords du siège de la police. La télévision a montré des images de manifestants et de policiers ensemble devant le siège du gouvernement, où Yingluck Shinawatra, Premier ministre et soeur de l'ex-chef de gouvernement Thaksin Shinawatra, a ses bureaux.

Le chef des contestataires, Suthep Thaugsuban, s'en était pris avec virulence aux forces de police lundi soir lors d'un discours devant ses partisans, et il avait annoncé que les manifestants allaient prendre le contrôle du siège de la police à Bangkok au cours de la journée de mardi.

Suthep accuse Yingluck d'être la marionnette de son frère, exilé à Dubaï afin d'échapper à la justice qui l'a condamné à deux années de prison pour abus de pouvoir.

/ATS


Actualisé le