Trente enfants hospitalisés suite à une intoxication alimentaire

Pas moins de 22 écoliers indiens ont succombé mercredi à une intoxication alimentaire dans leur école située dans l'Etat pauvre du Bihar. Par ailleurs, 30 étaient toujours hospitalisés. Ce drame a déclenché la colère des habitants.

Le bilan de cette intoxication a été rendu public par le secrétaire à la Santé de l'État, Vyas Ji. Les élèves, qui avaient tous moins de dix ans, avaient à leur menu un plat de riz et de lentilles préparé dans l'école.

Les premiers éléments de l'enquête ont révélé la présence probable dans la nourriture de phosphate contenu dans un insecticide, selon Amarjeet Sinha, un fonctionnaire du gouvernement local. Les malades sont traités à l'atropine, antidote généralement utilisé contre les effets des gaz neurotoxiques, a-t-il ajouté.

Postes de police saccagés

Trente enfants restaient hospitalisés mercredi dans différents hôpitaux de cet Etat, le plus peuplé de l'Inde et considéré comme le plus pauvre. L'inflation y a rendu indispensables les repas gratuits pour les indigents, malgré des conditions sanitaires souvent déplorables.

Le drame a déclenché la colère des habitants de Chhapra, la principale ville du Saran. Des centaines de personnes ont brisé les vitres de cars scolaires et saccagé un poste de police.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes