Tripoli: le chef militaire songe à poursuivre Londres et Washington

Le commandant militaire de Tripoli, Abdelhakim Belhaj, a réclamé lundi des excuses de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis. Cette demande fait suite à la découverte de documents selon lesquels les deux pays l'auraient livré en 2004 au régime de Kadhafi, qui l'a soumis à la torture.Selon des documents des services de renseignement libyens, consultés samedi par l'AFP à Tripoli, Abdelhakim Belhaj, à l'époque militant islamiste et opposant au régime de Mouammar Kadhafi, aurait été capturé par la CIA à Bangkok en 2004, avec sa femme enceinte, et livré aux autorités libyennes. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes