Trois alpinistes retrouvés morts dans le massif du Mont-Blanc

Les corps de trois alpinistes ont été retrouvés dimanche en fin de journée dans le massif du Mont-Blanc, a-t-on appris auprès de la préfecture de Haute-Savoie. Les conditions météorologiques ne seraient pas à l'origine de l'accident.

Les recherches avaient été lancées samedi soir par le peloton de gendarmerie de haute-montagne de Chamonix pour retrouver ces trois personnes, un guide originaire de Savoie et deux clients domiciliés en région parisienne.

"Leurs corps ont été retrouvés (dimanche) au pied de la face Nord de l'Aiguille du midi. On estime qu'ils ont fait une chute de plus de 800 mètres, qui remonterait à vendredi après-midi", a-t-on déclaré à la préfecture de Haute-Savoie.

Mardi dernier, quatre hommes et une femme, des Français âgés de 27 à 45 ans, qui participaient à un "stage de perfectionnement "de deux semaines, organisé par l'UCPA (Union nationale des centres sportifs de plein air), accompagnés par un guide de 42 ans, avaient été tués dans le Massif du Mont-Blanc, après une chute de 250 mètres. Leurs corps avaient été retrouvés le lendemain.

Parti faire l'ascension de l'Aiguille d'Argentière (3.901 mètres) le groupe avait dévissé sur le Glacier du Milieu, sur l'itinéraire de retour. Cet accident d'alpinisme était l'un des plus graves survenu depuis 10 ans dans les Alpes françaises.

Chutes mortelles

En août 2008, huit alpinistes (trois Suisses, un guide autrichien et quatre Allemands) avaient péri dans une avalanche à la suite de la chute de séracs (blocs de glace) au Mont-Blanc du Tacul, sur une voie d'accès au Mont-Blanc. Et en juin 2011, six alpinistes avaient fait une chute mortelle dans le massif des Ecrins (Hautes-Alpes).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes