Trois femmes tuées dans des affrontements entre factions rivales

Trois femmes ont été tuée lors d'affrontements entre partisans de l'ancien président Mohamed Morsi et opposants dans la ville de Mansura dans le delta du Nil, selon une source médicale. Une personne blessée se trouvait par ailleurs dans un état critique.

"Trois personnes ont été tuées et sept blessées par des tirs de chevrotine et à l'arme blanche durant des affrontements entre partisans et opposants à l'ex-président Morsi", a déclaré Adel Saïd, un responsable de l'hôpital de Mansura, qui a donné les noms des personnes tuées, trois femmes.

Un autre responsable de l'hôpital de Mansura, Abdel Wahab Suleiman, a confirmé le bilan, disant que trois femmes avaient été tuées par balles. Il a pour sa part évoqué dix personnes blessées, l'une d'elles se trouvant dans un état critique.

Un manifestant pro-Morsi blessé dans les affrontements, joint par téléphone, a raconté que des milliers de loyalistes étaient en train de sillonner les rues étroites de la ville quand des "voyous" les ont attaqusé avec des armes, des couteaux et des pierres.

Manifestations monstres

La situation est particulièrement tendue en Egypte plus de deux semaines après que l'armée a destitué le premier président élu d'Egypte à la suite de manifestations de masse demandant son départ.

Des dizaines de milliers de partisans de Mohamed Morsi se sont rassemblés vendredi en Egypte pour réclamer le retour du président islamiste déchu, après une mise en garde de l'armée affirmant qu'elle était prête à intervenir en cas de violences.

Des cortèges partis de dix-huit mosquées du Caire à l'appel des Frères musulmans ont convergé dans l'après-midi vers deux sites que les islamistes occupent depuis près de trois semaines : la mosquée Rabaa al-Adawiya dans un faubourg de la capitale, et les abords de l'Université du Caire, plus proche du centre-ville.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus