Trois pionniers de la nanoscopie obtiennent le Prix Nobel de chimie

Le prix Nobel de chimie 2014 a été décerné aux Américains Eric Betzig et William Moerner et à l'Allemand Stefan Hell. Ils ont amélioré la puissance du microscope, lui permettant de voir l'extrêmement petit.

Dans un communiqué, l'Académie royale des sciences de Suède souligne que "leur travail novateur a fait entrer la microscopie optique dans la nanodimension", permettant de "visualiser les déplacements de molécules dans des cellules vivantes", observer l'accumulation de protéines reliées à des maladies et suivre le processus de division cellulaire à l'échelle du nanomètre.

Les trois chercheurs ont été récompensés par le comité Nobel pour avoir contourné une limitation scientifique énoncée par le microscopiste Ernst Abbe en 1873 et longtemps tenue pour acquise. Selon celle-ci, un microscope optique ne pouvait pas obtenir une résolution supérieure à 0,2 micromètre.

Les recherches couronnées par ce prix de chimie ont abouti relativement récemment. Elles ont vaincu le scepticisme de nombreux scientifiques. "Aidés par des molécules fluorescentes, les lauréats du Nobel de chimie 2014 ont contourné avec ingéniosité cette limitation. Leur travail pionnier a fait entrer la microscopie optique dans la dimension nanométrique", a souligné le jury.

Un canular

Stefan Hell, 51 ans, est issu de la minorité germanophone de Roumanie et est aujourd'hui directeur de deux instituts prestigieux de recherche en Allemagne (en chimie et en cancérologie). Il s'est montré sceptique quand il a reçu le coup de fil de Stockholm. "Tout au début j'ai pensé que c'était peut-être un canular", a-t-il raconté.

Eric Betzig, 54 ans, travaille au Howard Hughes Medical Institute à Ashburn, aux Etats-Unis, tandis que William Moerner, 61 ans, enseigne à l'Université de Stanford. Chacun de leur côté, ils ont créé la microscopie monomoléculaire, qui existe depuis 2006.

Les trois hommes obtiennent chacun un tiers de la récompense de huit millions de couronnes (970'000 francs). En chimie, le jury récompense assez rarement plus de deux personnes: il ne l'avait fait qu'à 19 reprises depuis 1901. Seules quatre femmes ont obtenu ce prix, dont la Française Marie Curie.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes