Retrait progressif des troupes russes à la frontière ukrainienne

La Russie "retire progressivement" ses troupes massées à la frontière de l'Ukraine, a indiqué lundi un porte-parole du ministère ukrainien de la Défense. Ce dernier craignait une invasion de l'Est du pays après la perte de la Crimée.

"Les forces russes se retirent progressivement de la frontière", a indiqué le porte-parole Olexiï Dmytrachkivski. "C'est peut-être lié au besoin d'assurer une relève. L'autre hypothèse, c'est que ce serait lié aux négociations entre la Russie et les Etats-Unis" dimanche soir à Paris.

Jeudi, le président du conseil de sécurité nationale ukrainien Andriï Paroubiï avait affirmé que Moscou avait massé 100'000 soldats le long de sa frontière avec l'Ukraine. Les Etats-Unis ont évoqué la présence de 20'000 hommes et font du retrait de ces forces un préalable à toute sortie de crise, comme l'a répété dimanche à Paris le secrétaire d'Etat américain John Kerry après un entretien avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Samedi, M. Lavrov a affirmé que Moscou n'avait "absolument aucune intention ni intérêt" à traverser la frontière de l'Ukraine.

Visite russe en Crimée

Ce retrait survient alors que le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a déclaré que la Russie a l'intention de créer une zone économique spéciale en Crimée. Elle compte proposer des déductions fiscales et limiter les formalités administratives afin d'y attirer les investisseurs.

Dmitri Medvedev est arrivé lundi matin à Simféropol, où il effectue la visite de plus haut rang d'un responsable russe depuis l'annexion de la presqu'île, officialisée le 21 mars.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes