Ukraine: Washington s'inquiète de la contre-offensive prorusse

Les Etats-Unis ont mis en garde mercredi la Russie concernant d'apparentes incursions d'unités militaires russes sur le territoire ukrainien. Cela illustre le lancement d'une contre-offensive orchestrée par Moscou dans les régions disputées par les rebelles prorusses, affirme Washington.

Les insurgés ont reconquis ces derniers jours des régions de l'est de l'Ukraine face à des troupes gouvernementales ayant battu en retraite. Kiev accuse la Russie d'envoyer des colonnes de chars et de l'artillerie vers les villes du sud-est de l'Ukraine.

"Ces incursions indiquent qu'une contre-offensive dirigée par la Russie est probablement en cours à Donetsk et Lougansk", a déclaré Jen Psaki, porte-parole du département d'Etat. "C'est clairement un grand sujet d'inquiétude pour nous".

Elle a également précisé que Washington avait pris note "de la réticence du gouvernement russe à dire la vérité même lorsque ses soldats sont retrouvés à 30 miles (48 kilomètres) à l'intérieur du territoire ukrainien".

Changement tactique russe

Selon un diplomate de l'OTAN, qui a requis l'anonymat, "il semblerait qu'il y ait eu un subtil changement", intervenu "très récemment", la Russie étant passée d'un "soutien surtout caché aux séparatistes" à un "soutien plus ouvert, plus évident".

"Il ne s'agit plus simplement de tanks ou de blindés (...) Il y a des incursions en Ukraine par des troupes russes", a-t-il dit. Il a également fait état de "tirs d'artillerie et de roquettes contre les forces armées ukrainiennes par la Russie, depuis le territoire russe et en Ukraine".

La Russie a nié tout lien direct avec les rebelles, tout en refusant de les appeler à consentir à un cessez-le-feu ou à abandonner les armes.

Les combats entre l'armée ukrainienne et les rebelles prorusses ont fait au moins 2220 morts, civils et militaires, depuis la mi-avril, dont 1200 au cours du seul mois écoulé, indique un rapport de l'ONU.

Le document fait également état de 5956 blessés recensés entre le 16 juillet et le 17 août. Cela correspond à une moyenne de 36 tués et 98 blessés par jour. Ce bilan inclut les civils, les forces gouvernementales et les groupes armés prorusses mais pas les 298 victimes du crash de l'avion des Malaysian Airlines abattu le 17 juillet.

/ATS


Actualisé le