Ukraine: un Suisse figure parmi les observateurs de l'OSCE disparus

Un Suisse figure parmi les quatre observateurs de l'OSCE portés disparus depuis lundi soir dans la région de Donetsk. Selon le gouvernement danois, les observateurs sont détenus par des séparatistes à un checkpoint, alors que les violences font rage dans cette région.

L'équipe effectuait "une patrouille de routine" quand elle a perdu le contact avec la mission d'observation spéciale, a indiqué l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Une source anonyme proche du dossier a indiqué que ses membres avaient été arrêtés à un checkpoint, 40 minutes avant que l'organisation ne perde contact avec eux.

Selon l'OSCE, présidée par la Suisse, les quatre membres manquants sont suisse, danois, estonien et turc. A Copenhague, le ministre danois du Commerce et du Développement Mogens Jensens a déclaré que les informations disponibles indiquaient qu'ils sont détenus par des séparatistes.

Plus de 200 observateurs

La Mission spéciale de l'OSCE totalise 210 personnes encore sur place pour rencontrer les autorités locales et nationales, ainsi que des ONG et des groupes religieux ou communautaires.

Il y a un mois, sept observateurs militaires européens, envoyés à la demande de l'Ukraine dans le cadre de l'OSCE, avaient été capturés par des prorusses. Ils avaient été détenus pendant une semaine dans le bastion rebelle de Slaviansk.

L'annonce de mardi est intervenue alors que des combats entre l'armée et des séparatistes ont éclaté lundi autour de l'aéroport international de Donetsk dont les insurgés avaient pris le contrôle.

Combats meurtriers

Mardi, Kiev a repris le contrôle de l'aéroport. Au moins 48 personnes, dont deux civils, ont été tuées dans les affrontements, selon le maire de Donetsk, Alexandre Loukiantchenko.

"De notre côté, il y a plus de 50 morts", a déclaré à l'hôpital le Premier ministre de la "République populaire de Donetsk" autoproclamée, Alexander Borodaï. Le gouvernement a dit de son côté ne déplorer aucune perte dans son camp.

La police de Donetsk a elle fait état de deux policiers tués par les rebelles mardi dans la ville voisine Gorlovka. Selon le site internet d'informations Ostrov, ils ont été exécutés des sacs sur la tête pour "avoir rompu leur serment à la République populaire de Donetsk".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes