L'Allemagne fait le forcing en faveur d'un cessez-le-feu en Ukraine

Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier a souhaité des avancées en vue d'un cessez-le-feu en Ukraine, y voyant une condition nécessaire pour la résolution du conflit entre Kiev et les séparatistes prorusses. Mercredi, il participait à une réunion à Berlin avec ses homologues français, russe et ukrainien.

"On ne peut imaginer des négociations sur une résolution de la crise que sur la base d'un cessez-le-feu durable", a déclaré M. Steinmeier dans un communiqué. "Ce serait bien si nous pouvions trouver un accord aujourd'hui pour des avancées solides sur le chemin d'un cessez-le-feu durable et bilatéral. Mais c'est tout sauf une tâche facile", a expliqué le ministre allemand des affaires étrangères, décrivant une situation presque hors de contrôle en Ukraine.

"Nous ne relâcherons pas les efforts pour chercher des solutions diplomatiques au conflit", avait déclaré plus tôt dans la journée la chancelière Angela Merkel lors d'une conférence de presse commune avec le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen.

Quatre morts à Kiev

Sur le terrain, les affrontements entre les forces de l"'opération anti-terroriste" et les insurgés prorusses ont fait quatre morts en 24 heures du côté de Kiev, trois soldats et un garde-frontière, a annoncé le porte-parole du Conseil de sécurité nationale et de défense, Andriï Lysenko. Il a indiqué que l'opération a permis de libérer trois villages: Staryi Karavan, Zakotne et Drouzivka.

De leur côté, les rebelles ont affirmé que des bombardements aériens près de Lougansk ont fait au moins une dizaine de morts parmi la population civile, selon le porte-parole de la "République populaire de Lougansk" autoproclamée.

"Erreur dramatique"

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a jugé de son côté qu'il serait "bien plus difficile" de reprendre les discussions sur l'Ukraine à présent que le président ukrainien Petro Porochenko n'a pas reconduit le cessez-le-feu. Il s'agit d'une "erreur dramatique", a-t-il dit.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes