Une annexe de l'ambassade américaine à Tripoli envahie

Des miliciens libyens ont envahi dimanche une annexe désertée de l'ambassade des Etats-Unis à Tripoli. Ils ne sont toutefois pas entrés dans l'ambassade elle-même, ont déclaré des responsables américains. Washington a évacué l'ensemble de son personnel à la fin juillet.

Sur une vidéo mise en ligne sur le site de partage YouTube, l'on peut voir des dizaines d'hommes, certains en armes et originaires pour la plupart de Misrata, une ville du nord-ouest du pays, pénétrer dans l'annexe vide puis se baigner dans la piscine.

Le bâtiment se trouve à deux kilomètres environ de l'ambassade elle-même, que les Etats-Unis ont évacuée le 26 juillet dernier en raison de la dégradation de la sécurité dans la capitale libyenne, désormais contrôlée par les combattants de la milice de Misrata, alliés à d'autres groupes armés.

Ambassade "pas saccagée"

L'ensemble des documents sensibles qui se trouvaient dans les sites diplomatiques américains à Tripoli ont été détruits avant l'évacuation ou transportés hors de Libye. L'ambassadrice américaine, Deborah Jones, désormais basée à Malte, a assuré sur Twitter que l'ambassade était "sécurisée et n'a pas été saccagée".

Dans un communiqué, un haut responsable du département d'Etat a confirmé dimanche soir que Washington estimait "à ce stade" que l'ambassade, elle-même, était toujours sécurisée. "Mais nous continuons de suivre la situation sur le terrain, qui est très fluctuante", a-t-il ajouté.

L'alliance conduite par la milice de Misrata ne reconnaît ni le gouvernement libyen, ni le Parlement élu, qui a dû s'établir dans la ville orientale de Tobrouk, à l'opposé de Tripoli le long de la côte méditerranéenne de la Libye.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes