Violences près de l'Université du Caire: six morts

Au moins six Egyptiens ont été tués et une quinzaine de personnes blessées mardi lors d'une attaque contre une manifestation de soutien au président islamiste déchu Mohamed Morsi. Les faits se sont déroulés près de l'Université du Caire, selon le site internet d'un journal.

Selon "Ahramonline", l'assaillant a ouvert le feu contre des partisans pro-Morsi et la police a lancé des gaz lacrymogènes pour réprimer les violences. Plusieurs voitures dans le secteur ont été détruites ou incendiées.

Des heurts se sont produits entre partisans de Mohamed Morsi, au nombre de plusieurs centaines, et des habitants d'un quartier proche du principal campus de l'Université du Caire, dans la province de Gizeh. Les pierres ont volé et des coups de feu ont été tirés.

Ces morts portent à dix le nombre des personnes tuées depuis lundi. Quatre personnes sont mortes la veille dans des affrontements, une près de la place Tahrir, dans le centre du Caire, et trois autres à Qalioub, une ville à la périphérie nord de la capitale.

Les heurts près de la place Tahrir, place emblématique de la révolte contre Hosni Moubarak début 2011, ont également fait une trentaine de blessés, selon les services d'urgence. Depuis la fin du mois de juin, ce sont plus de 150 personnes qui sont mortes dans des heurts liés aux troubles politiques.

Les partisans de Mohamed Morsi réclament son retour après sa déposition par l'armée le 3 juillet dernier. Ils accusent les militaires de coup d'Etat, alors que M. Morsi est le premier président égyptien à avoir été élu démocratiquement.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes