Vive préoccupation après les perquisitions contre des ONG en Egypte

Des policiers et magistrats égyptiens ont perquisitionné jeudi le siège de 17 ONG étrangères et groupes de défense des droits de l'homme dans le cadre d'une enquête sur leur financement par des fonds étrangers. Les Etats-Unis ont dénoncé un "harcèlement".Parmi les ONG visées figurent l'Institut international républicain et l'Institut démocrate national (NDI) dont les sièges sont aux Etats-Unis, ont précisé une source des services de sécurité et des employés. Les Etats-Unis ont immédiatement fait part de leur profonde préoccupation et demandé aux autorités égyptiennes de faire cesser sur le champ ce "harcèlement" d'employés d'ONG. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes