24 novembre: PS, PDC, UDC et PCS adoptent leurs consignes de vote

Plusieurs partis sont réunis en assemblée ce samedi, le PS à Baden (AG), le PDC à Tenero (TI), l'UDC à Meiringen (BE) et le PCS à Delémont. Au menu notamment, les ultimes mots d'ordre en vue des votations du 24 novembre.

Réunie sur l'aérodrome militaire de Meiringen, l'UDC est pour ainsi dire dans un fief de son ministre de la défense Ueli Maurer. Les deux mots d'ordre lui restant à adopter ne devraient pas réserver de surprise, l'initiative pour les familles sortant de sa propre cuisine et la hausse de la vignette étant combattue par de nombreux ténors du parti. L'UDC a déjà recommandé le non à l'initiative 1:12.

Les délégués du PS se penchent eux à Baden sur un paquet dit "Mesures d'accompagnement +". Au cas où ses exigences ne seraient pas prises en compte, le parti menace de ne pas soutenir l'extension de la libre circulation à la Croatie.

Sur la hausse de la vignette, la discussion pourrait être animée, la direction du parti prônant la liberté de vote alors que des sections, Vaud notamment, l'approuvent. En revanche, un non clair devrait être opposé à l'initiative de l'UDC sur les familles. Quant à "1:12", elle émane des Jeunes socialistes et ne nécessite pas de discussion. Le PS se penchera également sur les objets de la votation du 9 février 2014.

Darbellay pour la vignette à 100 francs

L'assemblée du PDC réunie au Tessin devrait quant à elle soutenir la vignette à 100 francs, son président Christophe Darbellay étant en tête de liste du comité favorable à cet objet, de même que le projet de financement et d'aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF) issu des services de sa conseillère fédérale Doris Leuthard et soumis au vote le 9 février.

L'initiative de l'UDC pour les familles pourrait être nettement plus discutée. Quant à celle du même parti contre l'immigration de masse, au menu du 9 février prochain, le PDC entend la combattre conjointement avec le PBD. Le parti a déjà fait connaître son opposition à "1:12".

Le PCS débattra, également samedi, à Delémont des trois objets soumis au vote le 24 novembre, du scrutin à la même date sur la Question jurassienne, ainsi que d'une modification du nom du parti.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus