Absent lors du verdict, Ségalat est condamné à 16 ans de prison

Laurent Ségalat est coupable du meurtre de sa belle-mère Catherine, selon la Cour d'appel du Tribunal cantonal vaudois. Les juges de 2e instance ont condamné vendredi le généticien français à 16 ans de prison alors qu'il avait été acquitté en première instance.Le condamné n'était pas présent au verdict. La Cour a prononcé son arrestation immédiate en raison du "risque de fuite évident". Un mandat d'arrêt international sera émis, auquel Laurent Ségalat ne pourra se soustraire qu'en restant en France, ce pays n'extradant pas ses ressortissants. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes