Accident en Espagne: les premiers blessés rapatriés dans la soirée

Les six premiers blessés de l'accident de car survenu lundi n Espagne, devaient arriver en Suisse mardi soir à bord des avions ambulances du TCS et de la REGA. Selon la police espagnole, l'accident serait probablement dû à un problème de frein. Une enquête est toujours en cours.

Sur les seize voyageurs suisses blessés, treize présentent un état suffisamment stable pour être rapatriés, a informé l'agence de voyages lucernoise Baumeler. Sept nouvelles personnes seront transportées en Suisse mercredi matin, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Une fois en Suisse, "les blessés seront transférés dans l'hôpital le plus adéquat pour les soins à prodiguer et si possible le plus proche de leur domicile", a précisé Olivier Rappaz, responsable du service de presse de la REGA pour la Suisse romande. Selon le porte-parole du Touring Club Suisse (TCS), Moreno Volpi, les personnes proviennent de différentes villes de Suisse alémanique.

Intense collaboration

Sur l'île de Grande Canarie, les équipes de secours de la Rega , d'Allianz Global Assistance et du TCS ainsi que les employés du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) travaillent ensemble pour assurer la prise en charge des victimes ainsi qu'organiser leur transfert en Suisse. Mardi, ces équipes étaient encore sur place pour organiser le reste des opérations.

Le minibus accidenté transportait au total 17 touristes suisses et un chauffeur espagnol. Selon le dernier bilan de la police, l'accident a fait un mort, 14 blessés graves et trois légers, dont le chauffeur. La personne décédée est un homme âgé entre 50 et 60 ans, selon un policier municipal d'Ingenio.

L'agence Baumeler, d'habitude spécialisée dans les voyages pédestres et à vélo, a de son côté indiqué que l'ensemble des touristes étaient âgés entre 55 et 75 ans.

En circulation depuis 1995

L'accident pourrait avoir été causé par un problème dû aux freins, a déclaré à l'ats un officier de police de la municipalité d'Ingenio, lieu où le drame s'est déroulé. Cette hypothèse a déjà été avancée par plusieurs médias espagnols.

Le minibus de 19 places appartenait à une compagnie de bus espagnole. Le véhicule circulait depuis 1995 et avait été intégré à la flotte de la compagnie en février dernier. Il avait auparavant passé un "contrôle administratif".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus