Accord après quatre jours de négociations

Un accord préliminaire sur le nucléaire iranien a été conclu dans la nuit de samedi à dimanche à Genève entre Téhéran et les grandes puissances. Il vise à réduire l'ampleur du programme atomique de la République islamique, en échange d'un allègement des sanctions qui pèsent sur elle. L'accord conclut quatre jours de négociations

Un diplomate occidental a d'ores et déjà précisé que l'Iran aurait accès à 4,2 milliards de dollars en devises internationales, actuellement bloqués sur des comptes à l'étranger. Les restrictions au commerce de l'or, de produits pétrochimiques et dans le secteur automobile devraient aussi être allégées, selon un autre diplomate.

De sources diplomatiques, on savait qu'un compromis de langage avait été proposé au sujet du problème central de l'enrichissement d'uranium que l'Iran revendique comme un droit reconnu par la communauté internationale.

Les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux estiment que le droit à l'enrichissement n'existe pas mais Téhéran en fait une question de souveraineté nationale.

L'accord n'est que préliminaire et a pour but de permettre de rétablir pas à pas la confiance entre Téhéran et les grandes puissances après des décennies de tensions avec l'Occident. Les Etats-Unis et les pays européens soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire, alors que Téhéran dit que son programme n'a qu'une visée civile.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes