Affaire Cleusix: ouverture d'une enquête disciplinaire

Le conseil d'Etat valaisan a ouvert une enquête disciplinaire contre le chef du service cantonal de l'enseignement Jean-Marie Cleusix. Le fonctionnaire aurait mélangé ses affaires professionnelles et privées dans un litige fiscal qui l'oppose à sa commune.

L'enquête sera menée par un expert indépendant et externe, a communiqué le gouvernement cantonal. Cette mesure a été décidée suite aux rapports rendus le 6 octobre par les commissions de gestion (Cogest) et de justice (Coju) du Grand Conseil.

Elles ont examiné le litige fiscal qui a abouti à une prescription en faveur du chef du service de l'enseignement. Les deux commissions relèvent des lacunes importantes.

Jean-Marie Cleusix a utilisé des ressources de l'Etat pour son litige fiscal. Il a envoyé une stagiaire enregistrer une conférence de presse de sa commune de Leytron (VS) qui dénonçait le différend fiscal.

Renforcer la collégialité

Les informations recueillies ont été transmises au chef du département Oskar Freysinger, lequel n'a pas informé le conseil d'Etat, précise le communiqué. Le gouvernement ne peut pas exclure un mélange entre affaires privées et professionnelles.

La gouvernance de l'exécutif cantonal sera aussi renforcée. Le conseil d'Etat entend "consolider la conduite collégiale des objets de portée interdépartementale ou qui touchent à la réputation de l'Etat", écrit-il. Il veut mettre en place une communication plus active et transparente.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus