Affaire Giroud: le détective privé menait un double jeu

Nouveau rebondissement dans l'affaire Giroud. Le détective privé, soupçonné d'avoir participé, pour le compte de Dominique Giroud, à une opération de piratage d'un ordinateur d'un journaliste de la RTS afin de découvrir qui était sa source d'information, a lui-même transmis à ce journaliste des documents concernant l'encaveur valaisan.

L'information a été révélée par "Le Temps" mercredi. Elle a été confirmée par l'avocate du détective privé, Saskia Ditisheim. Pour l'avocate, son client s'est engagé dans ce double jeu "avec l'intention d'aider Dominique Giroud et non de lui nuire".

En fournissant des documents au journaliste de la RTS, le détective privé espérait en retour obtenir des informations qui lui auraient permis de débusquer la taupe, a indiqué en substance Mme Ditisheim. L'avocate n'a pas voulu entrer dans les détails de l'enquête.

Versions différentes

Jeudi, une première confrontation entre les quatre prévenus de l'affaire se déroulera dans les locaux du Ministère public genevois. A ce jour, les versions des différents protagonistes de l'affaire divergent fortement.

L'encaveur Dominique Giroud, le détective privé, un agent du Service de renseignements de la Confédération (SRC) et un hacker sont soupçonnés par la justice genevoise de piratage informatique contre notamment un journaliste du "Temps" et un journaliste de la RTS.

Les quatre hommes ont été placés en détention provisoire la semaine dernière par le Tribunal des mesures de contrainte de Genève. Ce dernier a estimé que les charges pesant sur les prévenus étaient suffisantes et qu'il existait un risque de collusion.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes