Affaire Perreux (NE), le Ministère public va classer la procédure

Le Ministère public neuchâtelois va classer la procédure pénale contre les huit personnes travaillant au centre pour requérants d'asile de Perreux. Ces dernières étaient soupçonnées de relations intimes avec des pensionnaires et d'abus de détresse. Les décisions formelles tomberont dans les quinze jours.

Le procureur Yannis Callandret a confirmé vendredi à l'ats l'information parue sur le site internet Arcinfo.ch. Il ne peut pas donner de précisions pour l'instant sur le fond.

Pour l'heure, il a envoyé aux parties un avis de prochaine clôture de la procédure. Ces parties ont eu un délai jusqu'au 15 octobre pour faire part de leurs observations à ce sujet.

Le procureur prépare maintenant la clôture de l'affaire. Dans les quinze jours, il fera part des décisions formelles aux parties, et communiquera ensuite celles-ci aux médias.

Rappelons que les seules parties sont les huit personnes concernées: la directrice du centre, deux collaborateurs du Service des migrations, et cinq employés d'une entreprise de sécurité. Il n'y a pas de plainte. Des faits avaient été dénoncés, mais personne ne s'était constitué partie plaignante.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus