Aucune valeur inquiétante dans une ancienne décharge à Bienne

Les mesures de la radioactivité effectuées sur une ancienne décharge de Bienne montrent qu'il n'y a aucun danger pour la santé. Ces analyses permettent d'exclure tout risque sanitaire pour les personnes qui résident dans cette zone, a affirmé l'OFSP.

Les experts de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont mesuré la concentration de radium à sept endroits du quartier d'habitation construit au-dessus de l'ancienne décharge du chemin des Fléoles. Ces mesures ont été faites après les craintes soulevées parmi les habitants du quartier quant à la présence de résidus de radium issus de l'industrie horlogère.

A six endroits, les valeurs de radium 226 correspondent à la concentration naturelle présente dans le sol. A un seul endroit, des valeurs de radium légèrement plus élevées d'origine artificielle ont été constatées. La dose de rayonnement supplémentaire de 5 à 9 nanoSievert par heure exclut tout risque pour la santé des personnes qui s'y trouvent, a assuré l'OFSP.

Pas d'assainissement

Le Conseil municipal de Bienne a pris connaissance avec soulagement de ces résultats. Il constate qu'aucune mesure d'assainissement ne s'impose pour le moment. Mais il relève qu'il faudra procéder à l'avenir à des mesures de radiations pour tous les futurs chantiers dans ce secteur.

Outre les anciennes décharges, l'OFSP a établi un plan d'action pour assainir des logements potentiellement contaminés au radium. La Ville de Bienne compte 29 bâtiments qui abritaient avant 1963 des petits ateliers d'horlogerie dans lesquels de la peinture luminescente au radium aurait pu être disséminée.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes