Bulletin d'informations de 11h00

* Un champignonneur de 72 ans meurt près de Locarno (TI)
* Enrico Letta au Sénat: "la stabilité est la valeur absolue"
* Banques: les établissements européens sont plus solides que leur image

ACCIDENT: Un homme de 72 ans a perdu la vie mardi soir près de Locarno (TI) alors qu'il cherchait des champignons. Il a chuté sur environ 200 mètres et est décédé sur place des suites de ses blessures, écrit mercredi la police cantonale.

Les circonstances de sa chute, survenue sur les hauteurs d'Arcegno, à une altitude d'environ 620 mètres, ne sont pas claires pour l'heure.

CRISE POLITIQUE EN ITALIE: Devant le Sénat italien, qui doit accorder ou non dans la journée son vote de confiance au chef du gouvernement Enrico Letta, ce dernier a déclaré vouloir miser avant tout sur "la stabilité". Dans son discours, il a notamment fait référence à l'Allemagne.

"Nous devons produire des solutions tangibles aux vrais problèmes des gens, rendre au monde l'image d'un pays jeune et responsable", a déclaré M. Letta, en rappelant qu'en Allemagne, "durant la même période", seuls trois chanceliers se sont succédé pendant que l'Italie en a usé 14.

ETATS-UNIS : Barack Obama a reporté sine die un déplacement en Malaisie en raison de la paralysie fédérale dans son pays, a annoncé mercredi le bureau du Premier ministre malaisien Najib Razak. Le président américain devait se rendre dans ce pays le 11 octobre prochain.

"Barack Obama a repoussé sa visite très attendue en Malaisie à la suite de la paralysie de l'administration aux Etats-Unis", a déclaré mercredi le Premier ministre malaisien, Najib Razak, a rapporté l'agence Bernama. Un porte-parole des services de M. Najib a confirmé l'information, sans donner plus de précisions.

IRAN : Les parlementaires iraniens ont exprimé mercredi un très large soutien aux récentes initiatives du nouveau président modéré Hassan Rohani visant à sortir l'Iran de son isolement diplomatique. La veille, devant l'Assemblée générale de l'ONU, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prononcé un discours sans concessions sur l'Iran.

Hassan Rohani a rencontré les parlementaires iraniens pour leur rendre compte de son voyage à New York où il a mené une offensive de charme lors de l'Assemblée générale des Nations unies. Le chef de l'Etat a informé les parlementaires des discussions qu'il a eues sur place, notamment sur la question du programme nucléaire controversé mené par Téhéran que les Occidentaux soupçonnent de poursuivre à des fins militaires.

GRÈCE : Quatre députés du parti néonazi grec Aube dorée ont été inculpés mercredi de "constitution et appartenance à une organisation criminelle". L'un d'entre eux a été placé en détention provisoire, a-t-on appris de source judiciaire.

Après des dépositions marathon de plus de 14 heures devant un juge d'instruction à Athènes, trois députés, dont le porte-parole du parti Aube dorée, Ilias Kassidiaris, ont été mis en liberté conditionnelle, tandis que le quatrième, Yannis Lagos, a lui été placé en détention provisoire.

LÉGISLATIVES EN GUINÉE : La commission électorale de Guinée a publié les premiers résultats des élections législatives du 28 septembre. Après dépouillement des votes de Guinéens du Mali, de France et de Belgique, le parti du principal opposant, Cellou Dalein, arrive en tête.

Au Mali, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), parti du président Alpha Condé, qui dirige la coalition Arc-en-ciel, est arrivé en tête avec 1387 voix sur 2497 voix comptabilisées, a rapporté mardi soir le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Bakary Fofana.

BANQUES: Le vice-président de la Banque centrale européenne (BCE) Vitor Constancio a estimé dans un entretien publié mercredi que les banques européennes étaient en meilleure posture que ce que l'on pense. Dès l'année prochaine, la BCE chapeautera une personne chargée de surperviser ces établissements.

"La situation des banques européennes est meilleure que la perception du marché", a déclaré M. Constancio au quotidien "Financial Times", évoquant des ratios de capitaux propres des banques européennes légèrement supérieurs à ceux de leurs consoeurs américaines, en moyenne.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes