Bulletin d'informations de 12h00

* Fin de la rencontre tripartite: soutien à une solution politique
* Evasion Ge: Toujours aucune nouvelle de la sociothérapeute
* La Mobilière inscrit un résultat stable au premier semestre

SYRIE: Au terme de leur rencontre à Genève, les chefs de la diplomatie américaine John Kerry, russe Sergueï Lavrov et l'envoyé spécial de l'ONU Lakhdar Brahimi ont exprimé leur soutien à une solution politique en Syrie. Elle dépendra du succès des discussions sur les armes chimiques.

"Le président Obama soutient fermement une solution politique en Syrie", a affirmé le secrétaire d'Etat américain en s'adressant à la presse au Palais des Nations après la rencontre d'un peu plus d'une heure, aux côtés de M. Brahimi et M. Lavrov.

AFGHANISTAN: Une attaque des insurgés talibans contre le consulat américain de Hérat, grande ville de l'ouest de l'Afghanistan près de la frontière iranienne, a fait vendredi trois tués, ont dit les autorités locales. Dix-sept autres au moins ont été blessées.

Un policier et un traducteur ont été tués et deux membres afghans du personnel du consulat ont été blessés, a déclaré le chef de la police de Herat, le général Rahmatullah Safi.

SYRIE: Un destroyer russe en provenance de la mer Noire a franchi vendredi matin le détroit turc du Bosphore, a rapporté l'agence de presse Dogan. Le navire de guerre a pris la direction de la mer Méditerranée.

Le destroyer lance-missiles Smetlivy a emprunté le détroit, qui traverse la métropole turque d'Istanbul, sous l'escorte d'un navire des garde-côtes turcs, a affirmé Dogan.

INDE: Les quatre accusés du viol en réunion et du meurtre d'une étudiante de New Delhi en décembre, qui avait révulsé l'Inde, ont été condamnés à mort vendredi par un tribunal de New Delhi. Le père de la jeune femme, qui est morte de ses blessures, s'est dit "heureux" de cette condamnation.

Le juge qui présidait l'audience a estimé que cette affaire relevait de la catégorie des crimes rares, définie par la Cour suprême indienne, justifiant la peine de mort. "En cette période où les crimes contre les femmes augmentent, le tribunal ne peut fermer les yeux sur un acte aussi effroyable", a dit le juge Yogesh Khanna,.

EGYPTE: Conséquence des tensions politiques en Egypte et de la recommandation du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de renoncer à voyager vers cette destination, Kuoni et Hotelplan prolongent une nouvelle fois la période d'annulation gratuite des séjours. Celle-ci s'étend désormais jusqu'à fin octobre, comme pour Tui Suisse.

Dans leurs communiqués respectifs, Kuoni et Hotelplan indiquent vendredi que leurs clients peuvent annuler gratuitement le séjour qu'ils ont réservé en Egypte et dont le départ est prévu jusqu'au 31 octobre, cette dernière date étant comprise. Les deux voyagistes précisent qu'aucun client ne se trouve pour l'heure dans le pays des pharaons.

EVASION GE: La police était toujours sans nouvelles, vendredi matin, de la sociothérapeute de 34 ans qui a disparu jeudi matin à Genève alors qu'elle accompagnait, en sortie planifiée éducative, un détenu de 39 ans. Ce dernier a été condamné pour viol.

Le détenu se trouvait au centre de sociothérapie de la Pâquerette. Cet établissement, qui se trouve dans l'enceinte de la prison de Champ-Dollon, est en service depuis 1986. Il accueille des détenus atteints de désordres graves de la personnalité et qui demandent à y être traités, selon le règlement du centre.

TRIBUNAL FÉDÉRAL: Ignace Rey n'obtiendra pas la révision de son procès. Le Tribunal fédéral (TF) a débouté le Valaisan condamné à trois ans et demi de prison pour abus de confiance, escroquerie, tentative d'escroquerie, gestion déloyale, faux dans les titres et blanchiment.

L'ex-président de la Caisse de retraite des enseignants valaisans, condamné par le Tribunal cantonal valaisan en avril 2011, avait demandé la révision du jugement de première instance.

SECOND TUBE AU GOTHARD: En attendant une votation populaire, le Parlement peut se lancer dans une discussion enflammée concernant la construction d'un second tube du tunnel du Gothard. Le Conseil fédéral maintient le cap et lui a transmis vendredi son projet.

Le tunnel routier du Gothard se fait vieux et une réfection s'impose. Pour éviter la fermeture de cet axe majeur, le gouvernement propose de construire un second tube qui prendrait en charge le trafic des voitures pendant la durée des travaux. Les coûts se monteraient à 2,8 milliards de francs. La nouvelle galerie entrerait en service au plus tôt vers 2027.

SUCCESSIONS: Le Conseil fédéral ne veut rien savoir d'un impôt fédéral sur les successions. Une telle proposition priverait les cantons de millions de rentrées fiscales et limiterait la souveraineté fiscale. Fort de ce constat, le gouvernement a décidé vendredi de proposer le rejet de l'initiative populaire du PEV, de la gauche et des syndicats.

L'initiative "Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (Réforme de la fiscalité successorale)" prévoit de taxer les héritages dès deux millions de francs à hauteur de 20%, ainsi que les dons de plus de 20'000 francs. Les recettes, estimées à 3 milliards de francs par an, iraient pour deux tiers à l'AVS et pour un tiers aux cantons, qui n'imposeraient plus les successions et donations.

ASSURANCES: La Mobilière a dégagé un résultat stable au premier semestre. Affichant un volume de primes en hausse, le groupe coopératif bernois d'assurances a dégagé un bénéfice net de 200,6 millions de francs, 1,2% de plus qu'à fin juin 2012.

Le volume des primes a augmenté de 2,1% à 2,3 milliards de francs, a annoncé vendredi l'assureur établi à Berne. Les opérations financières ont contribué au résultat semestriel du groupe à hauteur de 170,8 millions de francs, contre 197,9 millions un an auparavant. Le recul est dû principalement à la diminution des produits des titres à revenu fixe, aux amortissements de fonds en actions et aux placements en or.

MEURTRE DE PAYERNE: Claude D., accusé du meurtre de Marie enlevée près de Payerne (VD), a changé d'avocat. Loïc Parein succède à Patrick Michod qui invoque une rupture du lien de confiance.

"J'ai déjà rencontré Claude D. pendant deux heures", indique vendredi à l'ats Loïc Parein, en revenant sur des informations diffusées par différents médias. "C'est trop court pour faire le tour du dossier".

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes