CFF: Alstom recourt contre l'achat de 29 trains à Stadler Rail

L'achat de 29 nouveaux trains par les CFF à l'entreprise suisse Stadler Rail subit un coup de frein. Le constructeur concurrent Alstom fait recours contre la transaction, devisée à environ un milliard de francs.

"Nous avons déposé recours vendredi soir, au dernier jour du délai imparti" de 20 jours, a déclaré à l'ats Renzo Radice, responsable de la communication d'Alstom pour la Suisse, revenant sur une information parue dans la "SonntagsZeitung". "Cela a été fait depuis notre siège principal à Paris."

Impossible cependant d'en apprendre davantage sur les motifs de la démarche. "Nous ne commentons pas plus avant pour l'instant", lâche Renzo Radice. Contacté par l'ats, l'Office fédéral des transports s'est refusé à tout commentaire.

Le fabricant français Alstom a déjà conclu ces dernières années des contrats importants avec les CFF. Les convois Cisalpino ETR 610 qui transportent les voyageurs vers l'Italie avaient défrayé la chronique en raison notamment de retards de livraison.

Mise en service dès 2019

Les 29 nouveaux trains commandés par les CFF à Stadler Rail doivent entrer en service progressivement dès la fin 2019. La signature du contrat était initialement agendée au début juin. Outre Alstom, l'entreprise thurgovienne avait doublé un autre concurrent, l'espagnol Talgo.

Ces rames automotrices, dont la fabrication n'a pas encore débuté, assureront d'abord les liaisons Bâle-Milan et Zurich-Milan, avant d'être utilisés sur d'autres axes, essentiellement internationaux, selon les CFF. Elles doivent répondre à l'augmentation prévue du nombre de voyageurs après l'ouverture des tunnels de base du Gothard et du Ceneri.

Les CFF s'attendent en effet à transporter deux fois plus de voyageurs via le Gothard d'ici 2025. De quelque 9000 personnes qui y transitent chaque jour aujourd'hui, le nombre de passagers devrait grimper à environ 15'000 en 2020 déjà.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes