Césium 137 dans le lac de Bienne: Greenpeace veut une enquête

Greenpeace exige une enquête à la suite des révélations par la presse dominicale d'importants rejets radioactifs dans le lac de Bienne en provenance de la centrale de Mühleberg en l'an 2000. Les valeurs de Césium 137 découvertes au fond du lac ne seraient toutefois pas dangereuses pour la santé.

Ce qui dérange surtout l'organisation de protection de l'environnement, c'est le secret qui a prévalu. L’Inspection fédérale de la sûreté nucléaire (IFSN) doit clairement expliquer pourquoi elle n’a rien su des rejets radioactifs ou n’a rien communiqué à ce sujet, écrit Greenpeace dimanche dans un communiqué.

D’autre part, l’IFSN doit rendre publiques toutes les informations dont elle dispose sur les émissions radioactives de la centrale de Mühleberg. En prétendant avoir perdu des données de mesures, l’IFSN fait preuve d’un amateurisme inquiétant, estime Greenpeace.

Selon l'organisation, le Ministère public du Canton de Berne doit ouvrir une enquête et clarifier dans quelles circonstances les FMB, qui exploitent la centrale de Mühleberg, ont déversé cette radioactivité dans l’Aar et si les valeurs légales ont été respectées.

"Le Matin Dimanche" et la "SonntagsZeitung" révèlent que des géologues de l'Université de Genève (UNIGE) ont découvert des valeurs de Césium 137 inexpliquées dans un échantillon prélevé en avril 2010 de sédiments du lac de Bienne datant de l'an 2000. Selon les scientifiques, qui au départ cherchaient à reconstituer l'histoire des crues de l'Aar, cette concentration radioactive proviendrait de rejets d'eaux contaminés de la centrale de Mühleberg.

Par élimination

Leurs conclusions ont été publiées il y a peu dans la revue "Aquatic Sciences". S'exprimant au "12:45" de la RTS, Stéphanie Girardclos, de la Section des sciences de la Terre et de l'environnement de l'UNIGE, a déclaré que les chercheurs ont examiné les différentes sources possibles. Puis, par élimination, ils sont "arrivés à la conclusion que cela devait être la centrale de Mühleberg qui avait émis plus de radioactivité dans ces années-là".

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes