Christophe Darbellay (PDC) loue la réforme de l'asile et la famille

Dans son discours d'ouverture de l'assemblée des délégués du PDC samedi à Tenero (TI), Christophe Darbellay a loué la réforme dans le domaine de l'asile. Le président du parti a également plaidé en faveur d'initiatives visant à renforcer et à traiter de manière égale les familles.

"L'immigration en Suisse a baissé de 29% entre juin et septembre": c'est un premier effet positif de la révision de la loi sur l'asile, a estimé Christophe Darbellay. Grâce à cette politique plus restrictive et aux procédures plus rapides, la Suisse peut mieux venir en aide à ceux qui en ont vraiment besoin.

En guise d'exemple, le président du PDC a cité l'octroi de 850 visas à des Syriens ayant de la famille en Suisse et l'accueil de 500 réfugiés de ce pays. A titre de comparaison, il a relevé que la France malgré sa taille ne voulait pas en accueillir plus de 500.

Modèle suisse menacé

Dans un autre registre, M. Darbellay a critiqué l'UDC et le PS, qui selon lui mettent en péril le modèle suisse à succès avec des initiatives populistes. L'UDC torpille la libre circulation, tandis que le PS veut intervenir dans la politique salariale. La classe moyenne et les PME en sont les perdants, a-t-il estimé.

Le succès de la Suisse repose également sur une politique favorable à la famille, a poursuivi le Valaisan. Dans ce contexte, il s'est étonné que le Conseil fédéral persiste à ne pas reconnaître la discrimination des couples mariés en matière de rentes ou s'oppose à l'initiative du PDC "Aider les familles!" visant à exonérer d'impôts les allocations pour enfants et pour les jeunes en formation.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes