Claude Béglé tête de liste pour le National et candidat aux Etats

Claude Béglé, 65 ans, sera la tête de liste du PDC Vaud au National et candidat au Conseil des Etats pour les élections fédérales de 2015. L'ancien patron de La Poste a rendu hommage à l'actuel conseiller national Jacques Neirynck. Mais ce dernier, très en colère, déclare que "c'est la guerre ouverte" au sein du PDC vaudois.

La décision de lancer Claude Béglé a été prise à l'unanimité moins une abstention mardi soir lors de l'assemblée générale ordinaire du PDC Vaud à Lausanne.

Evincé de la course au Conseil des Etats de 2015 par son parti, Jacques Neirynck est furieux. "C'est la guerre ouverte et ce n'est pas moi qui l'ai déclarée", a-t-il lancé mercredi en annonçant qu'il allait se battre jusqu'au bout.

"J'ai appris ce matin (mercredi) par la presse que j'étais expulsé de mon parti", fulmine le conseiller national de 82 ans. "Je ne me laisserai pas faire, j'ai un contrat avec les électeurs et je ne céderai pas mon siège à quelqu'un qui veut l'arracher par la force. Il n'en est pas question", a expliqué Jacques Neirynck à l'ats.

Entière liberté

Doyen du Parlement, M. Neirynck reste actuellement l'élu du PDC Vaud à Berne et garde "son entière liberté" concernant un éventuel retrait, a souligné le PDC. Il siège au National depuis 1999.

"La concordance" entre le National et les Etats a été jugée "déterminante" afin de donner au candidat le maximum de chances d'être élu, a expliqué de son côté Axel Marion, co-président du PDC Vaud. Le souhait de Jacques Neirynck de se présenter aux Etats devenait "difficile" pour le parti en fonction de cette stratégie, a-t-il justifié. M. Neirynck était absent lors de l'assemblée générale de mardi soir.

Claude Béglé, présent, a rendu un vibrant hommage à Jacques Neirynck. "C'est un grand Monsieur, qui impressionne par son intelligence et son érudition. Il incarne le PDC vaudois", a déclaré l'ex-patron de La Poste, ceci avant la riposte de Jacques Neirynck.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes