Conflit fiscal: les journaux suisses ont peu d'espoirs pour Rubik

Au lendemain du "non" du Bundesrat allemand à l'accord fiscal avec la Suisse, la presse romande et alémanique ne donnait, samedi, plus beaucoup de chances au modèle Rubik. Seules la "Tribune de Genève" et la "NZZ" semblent y croire encore.Par exemple, pour "Le Temps", le refus par l'Allemagne de l'accord avec la Suisse met dans l'immédiat davantage les banques que le Conseil fédéral dans une situation délicate. "Le moment est donc venu de sortir le plan B. Officiellement il n'y en a pas. Cette posture avait tout son sens pendant la négociation de l'impôt libératoire. Aujourd'hui, elle ne tient plus", note le journal. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus