Davantage de sièges en première classe sur plusieurs lignes CFF

Les compartiments de première classe de plusieurs lignes nationales CFF comptent depuis décembre 2012 huit sièges au lieu de six. Les tarifs n'ont en revanche pas changé, bien que l'espace entre les passagers soit ainsi réduit.

L'ex-régie n'est en outre plus en accord avec les normes internationales en la matière. L'Union internationale des chemins de fer (UIC) prescrit que les compartiments de première classe ne comptent que six sièges.

Cela n'inquiète pas les CFF, qui ont reçu l'aval de l'Office fédéral des transports (OFT), indique Roberta Trevisan, porte-parole, revenant sur une information parue dans la "SonntagsZeitung" et "Le Matin Dimanche". Les standards de l'UIC concernent les convois internationaux et chaque compagnie ferroviaire adapte ces directives à ses particularités nationales.

Première classe 70% plus chère

L'association Pro Bahn ne l'entend pas de cette oreille. Elle réclame que les convois circulant sur des longues distances, soit "dès 50-60 kilomètres", soient équipés en première classe de compartiments à six sièges, déclare son président Kurt Schreiber.

Même avec huit sièges, les wagons de première classe offrent toujours plus de confort aux voyageurs que ceux de deuxième. Mais ce bonus s'est réduit et ne s'avère plus suffisant. La différence de prix entre la première et la deuxième classe, de "près de 70%", est désormais "trop élevée", poursuit Kurt Schreiber.

Lausanne-Genève

Raison de ce changement d'aménagement, la transformation partielle de certaines grandes lignes en lignes régionales. Désormais, les CFF utilisent sur ces trajets des trains prévus pour le trafic régional, qui eux comptent huit sièges en première classe.

Les usagers voyageant notamment entre Lausanne et Genève, Romont (FR) et Genève ou Berne et Olten (SO), ont pu s'en apercevoir. Au total, treize compositions de deux étages sont concernées en Suisse romande, et près de 50 dans toute la Suisse.

Plus de lignes dès 2015

Les CFF ne comptent pas s'arrêter là. Dès 2015, 24 autres rames de ce type seront mises en service, entre autres sur les lignes Bâle-Zurich et Berne-Bienne.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes