Dénonciation des conditions d'isolement des détenus de Bochuz

La commission nationale de prévention de la torture (CNPT) relève de graves lacunes matérielles dans le quartier de haute sécurité du pénitencier de Bochuz (VD) où se trouvait Skander Vogt, mort asphyxié dans sa cellule en mars 2010. Elle salue toutefois les améliorations réalisées depuis."Les conditions matérielles de détention au sein de la division d'attente et de sécurité présentaient de graves lacunes qui confinaient les détenus à un isolement strict", écrit dans un rapport publié lundi la CNPT. Cette dernière a visité en avril 2011 le pénitencier de Bochuz, afin d'examiner les conditions de détention des personnes faisant l'objet d'une mesure thérapeutique ou d'un internement. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes