Derby lémanique: incidents avant et après le match à Lausanne

Des échauffourées se sont produites mercredi soir avant et après le derby lémanique de football entre le FC Servette et le Lausanne Sport. La police a dû user de spray au poivre et de balles en caoutchouc pour calmer les supporters.

Lors de leur arrivée à Lausanne, les 200 fans genevois ont tenté de s'écarter de l'itinéraire qu'ils devaient emprunter pour gagner la Pontaise, sur les hauts de la ville. Ils ont sorti des fumigènes et ont fait sauter des pétards.

"Nous avons dû faire usage de moyens de contrainte, de balles en caoutchouc et de spray au poivre", a expliqué à l'ats Tony Croisier, répondant presse de la police de Lausanne. Des barrages ont également été placés afin qu'ils empruntent la trajectoire prévue.

Sièges arrachés

Au terme du match, la police a à nouveau dû intervenir, mais cette fois à l'intérieur du stade, a indiqué M. Croisier. Des sièges ont été arrachés et lancés sur le service de sécurité privée.

Une fois le calme revenu dans le stade, des accrochages se sont produits à l'extérieur. Une vingtaine de Lausannois ont provoqué le cortège de supporters genevois. La police a dû s'interposer et escorter le groupe.

Malgré sa présence, les incidents ont repris sur la place de la Gare. La police a à nouveau dû employer spray au poivre et balles en caoutchouc.

Arrestations

Ces heurts n'ont fait aucun blessé et peu avant minuit, la plupart des supporters ont pu regagner Genève, a précisé la police dans un communiqué. Tout au long de ces incidents, les agents ont toutefois procédé à de nombreuses identifications et quatre personnes ont été interpellées.

Un premier incident s'était déjà produit dans la nuit de mardi à mercredi. Un ou des inconnus avaient répandu du fumier sur les gradins du stade, dans la zone visiteurs. Souillée, celle-ci avait été nettoyée dans la journée.

/SERVICE


Actualisé le