Des partis lancent leur campagne pour les fédérales de 2015

Un an jour pour jour avant les élections fédérales de 2015, le PLR, le PBD, les Verts et les Jeunes socialistes (JS) se sont réunis samedi pour lancer leurs campagnes. Les délégués des partis ont également donné leurs mots d'ordre pour les votations du 30 novembre prochain.

A Berne, Philipp Müller, président du PLR, a exhorté ses troupes à mener "une campagne offensive, culottée et non conventionnelle (..,.) Il faut encore convaincre de nombreux sympathisants du PLR à se rendre aux urnes", a-t-il affirmé en faisant référence aux récents sondages d'opinion.

Le président du parti a par ailleurs pris ses distances avec les autres partis gouvernementaux. Il a notamment pris pour cible le PS, accusé de menacer le modèle suisse. "Notre adversaire est à gauche", a insisté le conseiller national argovien.

La migration et la politique des étrangers doivent être prises au sérieux, mais ces thèmes ne doivent cependant pas devenir nuisibles. Le président de la Confédération Didier Burkhalter, présent à l'assemblée, a dit tout le mal qu'il pensait de l'initiative Ecopop, "inutile et destructrice": "elle signerait l'arrêt de mort des bilatérales avec l'UE".

Voie bilatérale

A Reinach (BL), le président du PBD Martin Landolt s'est à nouveau attaqué à l'UDC et a défendu la voie bilatérale. Si elle tombe, il ne restera à la Suisse que le choix entre l'isolation ou l'entrée dans l'Union européenne (UE), a-t-il prévenu.

Suivre Christoph Blocher et l'UDC sur la voie de l'isolation pourrait conduire en définitive à une adhésion à l'UE, a affirmé le conseiller national glaronnais. Lorsque l'isolation de la Suisse sera devenue intolérable, l'adhésion à l'UE pourrait alors apparaître comme un moindre mal, selon lui.

Plan d'action alpin vert

Les cinq sièges gagnés par les Verts aux élections cantonales de Zoug et de Nidwald sont de bon augure avant les fédérales, a déclaré Adèle Thorens, coprésidente, devant les délégués à Mendrisio (TI). Le parti a notamment accepté à l'unanimité un plan d'action visant à soutenir le transfert du transit de marchandises de la route au rail.

Durant les prochains mois, les Verts chercheront un large soutien au référendum contre la construction d'un deuxième tunnel au Gothard et s'engageront à protéger au mieux les Alpes dans le cadre de la mise en oeuvre de l'initiative contre les résidences secondaires.

Initiative "Fifty-Fifty"

Les employés des grandes entreprises suisses devraient recevoir 50% des dividendes et participer de manière paritaire aux décisions. La Jeunesse socialiste (JS), réunie à Soleure, a décidé samedi par 112 voix contre 61 de concrétiser un projet d'initiative populaire.

Ils veulent ainsi rendre l'économie plus démocratique grâce à l'initiative "Fifty-Fifty" qui devrait être officiellement lancée en mars prochain. Présente à l'assemblée, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a plaidé contre tout démantèlement du droit d'asile. Elle s'est à nouveau élevée contre l'initiative "xénophobe" Ecopop.

Quatre fois non à l'initiative sur l'or

Les assemblées des délégués étaient aussi l'occasion pour les partis de donner leurs mots d'ordre en vue des votations du 30 novembre prochain. Le PLR et les JS ont largement rejeté l'initiative Ecopop. Les Verts et le PBD l'avaient déjà massivement refusée cet été.

Les Verts et les JS ont soutenu à la quasi-unanimité l'initiative sur l'abolition des forfaits fiscaux. La proposition de la gauche n'a par contre pas trouvé grâce aux yeux du PLR. Le PBD l'avait déjà rejetée auparavant.

Les délégués des quatre partis ont par ailleurs rejeté massivement l'initiative populaire de l'UDC sur l'or de la Banque nationale suisse.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus