Descente de police dans huit salons de massages érotiques à Genève

Une descente de police a eu lieu jeudi matin à Genève dans huit salons de massage érotique exploités par une même personne. Un soupçon de fraude fiscale portant sur plusieurs millions de francs est à l'origine de cette opération menée en collaboration avec le fisc fédéral et cantonal.Le personnel et les responsables ont été auditionnés sur place, a indiqué le porte-parole de la police genevoise Silvain Guillaume-Gentil. De nombreuses pièces et documents ont été saisis afin d'être analysés par les autorités fiscales, précisent la police et l'administration fiscale cantonale dans un communiqué conjoint.Les perquisitions et les auditions se sont déroulées simultanément dans les huit établissements. Cette opération a été diligentée par la division des affaires pénales et enquêtes de l'administration fédérale des contributions. Les saisies ont été effectuées par des inspecteurs du fisc fédéral et cantonal.L'intervention fait suite à un faisceau d'indices et d'informations analysées ces derniers mois par les autorités fiscales à Berne et à Genève. La brigade des moeurs de la police genevoise a aussi participé à cette phase d'analyse. En plus de cette enquête fiscale, cette brigade mène des investigations complémentaires. Elle a également procédé a des auditions dans ce cadre. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes