Différend fiscal: diverses interprétations de l'accord avec Berlin

Après la signature jeudi du protocole additionnel, l'accord fiscal entre Berne et Berlin est désormais disséqué par les experts et les politiciens. La discussion porte en particulier sur la clause qui interdit aux autorités fiscales allemandes de chercher activement des données de clients de comptes bancaires helvétiques.Selon le professeur d'économie financière zurichois Martin Janssen, l'accord revu n'exclut pas explicitement l'achat de telles données. Les autorités allemandes "continueront d'acheter des CDs", estime dimanche M. Janssen dans les colonnes de l'hebdomadaire "Der Sonntag". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes