Dopé, Stéphane Joly est prié de rembourser ses subventions

Le gouvernement jurassien demande des comptes à l'athlète Stéphane Joly, après sa suspension de deux ans pour dopage par le Tribunal arbitral du sport. Le coureur à pied, vainqueur de Morat-Fribourg en 2011, est prié de rembourser au canton du Jura les 29'000 francs de soutiens qu'il a reçus.

Stéphane Joly a bénéficié, au même titre que les autres sportifs individuels d'élite, de soutiens cantonaux à partir de 2008 et ce jusqu'en 2012, a indiqué le gouvernement jurassien. Dans ce contexte, le Breulotier a signé la Charte d'éthique du sport, qui précise bien que le signataire s'engage à adopter un comportement exemplaire et à ne pas recourir au dopage.

La loi visant à encourager les activités physiques et le sport, adoptée fin 2010 par le Parlement, prévoit expressément que "le Département veille à l'application des normes reconnues en matière de sécurité, de prévention des accidents et de dopage dans le domaine sportif".

Le texte stipule qu'"en cas de non-respect de celles-ci, les personnes concernées pourront se voir refuser toute nouvelle aide de l'Etat; dans les cas graves, les aides déjà allouées pourront être révoquées". Le gouvernement a donc demandé à Stéphane Joly de rembourser les 29'000 francs de soutiens octroyés en 2011 et 2012. C'est la première fois qu'une telle situation se présente.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus