Elections à Genève: un 2e tour sans Michèle Künzler

Aucun candidat n'est parvenu dimanche à se faire élire au premier tour de l'élection au Conseil d'Etat genevois. Le ballotage est général. Le PLR et le PDC ont placé leurs cinq candidats aux cinq premières places. Les deux candidats du MCG ont aussi tiré leur épingle du jeu, alors que la conseillère d'Etat sortante des Verts Michèle Künzler a jeté l'éponge.

Le conseiller d'Etat PLR sortant Pierre Maudet a remporté haut la main cette première manche. Il n'a toutefois pas réussi à obtenir 50% des suffrages et à se faire élire directement au premier tour. Il lui a manqué quelque 2000 voix pour y parvenir. M. Maudet précède son collègue de gouvernement et de parti François Longchamp.

Les deux candidats du PDC, le député Serge Dal Busco, proche des milieux économiques, et le conseiller national Luc Barthassat, occupent les rangs trois et quatre. La conseillère d'Etat PLR Isabel Rochat arrive en cinquième position. Le PLR et le PDC partiront unis, à 5, pour le deuxième tour de l'élection.

Liste commune MCG-UDC

Fort de ce bon score, le MCG devrait partir à l'assaut de l'exécutif avec deux candidats et l'UDC comme allié. Selon Eric Stauffer, la liste commune MCG-UDC serait composée de lui-même, de Mauro Poggia et de la conseillère nationale UDC Céline Amaudruz.

Hodgers avec deux socialistes

A gauche, la situation s'est décantée rapidement du côté des Verts. La conseillère d'Etat sortante Michèle Künzler a annoncé dimanche en début de soirée qu'elle se retirait de la course. La magistrate est arrivée en 18e position de l'élection du Conseil d'Etat.

Les Verts ne présenteront vraisemblablement qu'Antonio Hodgers au second tour. Le candidat des Verts devrait se trouver aux côtés de deux candidats socialistes sur une même liste.

Trois blocs au parlement

Au Grand Conseil, la prochaine législature sera placée sous le signe des extrêmes. Avec quatre députés de plus, le MCG place 21 de ses membres. Ce parti populiste un front solide d'extrême droite avec l'UDC (11 sièges). A l'autre extrême, Ensemble à Gauche décroche 9 sièges après deux législatures d'absence.

Les Verts ont perdu quasiment la moitié de leur députation, passant de 17 à 9. Dépassé par les Verts en 2009, le PS conserve ses 15 fauteuils. Avec 35 députés, l'Entente bourgeoise (PLR et PDC) composera le troisième groupe de ce nouveau Grand Conseil. Le PDC conserve ses 11 sièges. Conséquence de la fusion de 2010, le PLR en perd sept pour s'établir à 24.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes