Environ 27'000 données volées au Danemark concernent la Suisse

Sur les 1,2 million de données du Système d'information Schengen (SIS) volées l'an dernier à la police danoise lors d'un piratage informatique, 26'478 provenaient de Suisse. L'Office fédéral de la police (fedpol) a confirmé cette information du "Tages-Anzeiger".

"Il ne s'agit pas d'un problème spécifiquement suisse", a expliqué à l'ats Danièle Bersier, porte-parole de fedpol. Le SIS contient des données sur des objets volés ainsi que sur des personnes disparues, surveillées ou recherchées par la police.

Jusqu'ici, l'office n'a pas connaissance d'un usage de ces informations à des fins criminelles. Elles sont par ailleurs codées et ne peuvent pas être utilisées sans autre.

Fedpol a été informé le 6 mars 2013 par la Commission européenne d'un vol au Danemark via un piratage. Les motivations des auteurs sont peu claires. Les autorités danoises ont pris des mesures pour combler les lacunes sécuritaires.

Depuis mai 2013, la Suisse a installé le nouveau SIS II, qui contient aussi d'autres données comme des photographies et des empreintes digitales ainsi que des informations sur les véhicules, les armes et les documents d'identité.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus