Eric Hoesli professeur à l'EPFL et à l'Université de Genève

Eric Hoesli, qui a démissionné de la direction éditoriale des publications romandes de Tamedia, est nommé professeur à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et à l'Université de Genève (UNIGE). Le journaliste donnera un cours sur la Russie, un pays qu'il connaît bien.

L'ancien rédacteur en chef du "Temps" et de "L'Hebdo" donnera deux heures de cours par semaine à partir de la rentrée 2015, son contrat démarrant au 1er janvier prochain. Il enseignera dans le cadre de l'actuel master sur la Russie et l'Europe médiane du Global Studies Institute (GSI), un centre interfacultaire de l'UNIGE.

Il sera conjointement chargé de développer des programmes d'"area studies", des enseignements interdisciplinaires sur diverses régions du monde destinés à l'EPFL et à l'UNIGE. Ces cours devraient débuter en 2016, probablement sous la forme de cours-blocs.

Comme Micheline Calmy-Rey

"Eric Hoesli a déjà donné plusieurs conférences, mais ce sera la première fois qu'il enseignera régulièrement chez nous", a expliqué vendredi à l'ats le professeur Nicolas Levrat, directeur du GSI. Comme l'ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey, il aura le titre de "professeur invité" auprès du GSI.

"Nous voulons utiliser des compétences qui ne proviennent pas seulement du monde académique. Ces personnes peuvent apporter une autre compréhension du monde. Cela peut être utile", a relevé M. Levrat, qui rappelle que cela se fait beaucoup dans le monde anglo-saxon.

Expert du monde russe

Eric Hoesli, 56 ans, apporte "son expertise du monde russe contemporain", expliquent les partenaires dans un communiqué de presse commun. Comme journaliste, il a consacré "de très nombreux articles à cette région depuis la chute du mur de Berlin". Il a publié en 2006 un ouvrage intitulé "A la Conquête du Caucase".

En octobre dernier, Eric Hoesli avait annoncé sa démission de Tamedia en raison de "désaccords importants sur la stratégie de l'entreprise". Son adjointe à Tamedia Publication Romandes, Madeleine von Holzen, a également quitté le groupe de presse zurichois. Elle devient porte-parole de l'EPFL dès le 1er septembre.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes