Fret: le rail gagne du terrain sur la route

La part du rail dans le transport des marchandises à travers les Alpes est repartie à la hausse, atteignant 66%. Le nombre de trajets de poids lourds a dans le même temps chuté à un niveau plus vu depuis 17 ans.

Au total, le volume de marchandises transportées à travers les Alpes par la route et le rail atteint 38 millions de tonnes en 2013, soit une augmentation de 1,8% par rapport à 2012. La hausse s'explique par le renforcement des échanges commerciaux entre l'Italie et l'Allemagne, ainsi qu'au sein de l'UE, annonce jeudi l'Office fédéral des transports (OFT) dans un communiqué.

Les transports par rail ont augmenté de 6,2% par rapport à 2012, pour s'établir à 25,2 millions de tonnes. Les transports par route ont au contraire diminué de 5,7% et ont atteint environ treize millions de tonnes. La part du rail est donc passée de 63,4% à 66,1%, une première depuis 2006.

Moins de camions

D'autre part, 1,143 million de camions ont transité par les Alpes suisses, soit 65'000 trajets de moins qu'en 2012. C'est un retour au niveau des années 1996-1997, mais ce chiffre dépasse encore de 493'000 courses l'objectif fixé dans la loi sur le transfert du transport de marchandises, à savoir 650'000 trajets par année dès 2018.

Un recul du camion que l'Initiative des Alpes considère comme "réjouissant", même si elle estime qu'il "reste encore beaucoup à faire", afin d'atteindre les objectifs fixés par la loi à la suite de l'acceptation de la votation en 1994.

"Nous appelons le Conseil fédéral à respecter la volonté populaire et à proposer des solutions innovantes, comme le système de bourse de transit alpin, afin d'atteindre le seuil de 650'000 trajets annuels", déclare jeudi l'Initiative des Alpes dans un communiqué.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus