Genève: la victime a trouvé la force de vivre en ses proches

Marina, la jeune fille de 16 ans qui vit avec une balle dans la tête, a trouvé la force de ne pas mourir grâce à ses amis et ses proches. "Je ne pouvais pas les abandonner", a-t-elle déclaré lundi devant le Tribunal criminel de Genève, au procès de son agresseur."Même dans le coma, j'ai su qu'ils étaient là", a-t-elle poursuivi en parlant de son cercle d'intimes. L'adolescente ne s'est pas beaucoup exprimée. Son père l'a fait à sa place, racontant comment son existence et celle de sa fille ont été bouleversées par ce drame survenu en octobre 2010 à Lancy (GE). /SERVICE


Actualisé le