Hooliganisme: les fans risquent d'être listés pour une simple gifle

Un hooligan qui a giflé une personne lors d'un match de football pourra voir dès février son nom inscrit dans la banque de données Hoogan. Le Conseil fédéral a modifié vendredi l'ordonnance idoine suite à l'adaptation du concordat entre les cantons adopté le 2 février dernier.Ces modifications s'imposaient afin que les cantons puissent garantir le traitement des informations dans Hoogan. Cette banque de données, gérée par l'Office fédéral de la police (fedpol) depuis 2007, recense les noms de personnes ayant fait preuve de violence lors de manifestations sportives. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes